N'est pas chef qui veut !

Categories: 

by: 

R. Denis Dubé


English

Il y a 15 mois que les électrices et électeurs de la municipalité ont élus un nouveau conseil municipal pour les représenter et administrer les affaires de notre communauté.

Où en sommes-nous?

Nous sommes toujours en attente pour savoir dans quelle direction la municipalité de Pontiac se dirige!  Force est de constater, une absence d'un discours, d'un énoncé, voir même d'une introduction minimaliste du budget de 2019.  Il était d'usage, depuis des années, que le chef du conseil présentait son budget à sa population afin lui expliquer l'orientation retenue par ses élus-es pour les affaires de l'année à venir.  Alors pour une deuxième année consécutive aucune présentation.  Notre chef du conseil, qui avait brillé par son absence lors de l'adoption du budget de 2018, ayant plutôt choisie d'être à une séance du conseil des maires de la MRC, laissant la tâche à la jeune mairesse suppléante ?

Une période de questions n'est pas suffisante et n'est ni le moyen à utiliser pour présenter le budget de la municipalité.  Rien ne remplace une présentation, en bonne et due forme, pour expliquer les choix, les projets retenus pour la constitution du budget que s'apprête le conseil à adopter pour l'année à venir.  De plus, le programme triennal d’immobilisations n'est peut pas, comme la croyance populaire et erronée de certains de nos élus, être une ''Wish list''.  Ce programme est un engagement du conseil envers sa population et est une orientation claire que le conseil donne à ses gestionnaires pour les trois années à venir.  Qui plus est, c'est aussi une obligation prescrite par le code municipal du Québec.

Je ne porte pas de jugement et ne lance pas la première pierre, mais je fais simplement un constat de la grande inexpérience de nos élus-es. (5 sur 7)  Je les invitent sincèrement à améliorer d'un cran supérieur le niveau de communication envers et avec leurs concitoyens.  Avoir une très grande écoute de sa population plutôt que de favoriser l'argumentaire discriminatoire.  Avouer parfois ou pour une fois qu'une erreur, une omission a été commise plutôt que de la justifier ou bien tenter de la contourner par une gymnastique juridico-linguistique.

Une communication claire et simple ne provoque pas une multitude de questions, elle éclaire et rayonne pour l'intérêt collectif et aux bénéfices de notre municipalité et ses citoyens.

N'est pas chef qui veut !  Mais peut le devenir, si la volonté et l'ouverture de servir y est.

Nos autres nouvelles / Our other News

André Fortin nominated as Liberal candidate for Pontiac

Categories: 

by: 

Kate Aley

The auditorium of Onslow Elementary School was filled with supporters of MNA for Pontiac André​ Fortin on Saturday March 10. The gathering marked the re-nomination of Fortin to represent the Liberal party in the upcoming provincial elections. Community members, councilors for the Municipality of Pontiac and MRC Pontiac mayors and wardens, both past and present, were in attendance.

Community coffee: church offers warm drinks and warm reception

Categories: 

by: 

Kate Aley

It is indisputably still cold outside, baby.  Éric Hébert-Daly, the new student minister at Quyon United Church, has a new idea to warm all of us up. 

On Monday 12, and on every Monday from now, Hébert-Daly will be opening the doors of the church at 1088 Clarendon Street in Quyon (next to the Post Office) between 7 p.m. and 9 p.m. to offer warm drinks at no charge.

Riding in style: massive upgrade to Pontiac bus route

Categories: 

by: 

Kate Aley

It's smooth and it's quiet with internet access, a 36" flat screen TV and reclining seats and it leaves Allumette Island at 10 minutes to 5 am every day. This is the new coach that runs Route 148 and you can be on it. This week, riders taking the Campeau Bus Line to the city were treated to a brand-new luxury coach, a demonstration vehicle in service before the permanent vehicle becomes available in about a weeks time.

Slipping back: background facts

Categories: 

by: 

Kate Aley

Welcome back. While I wait for my file on the accident (December 4) to be retrieved by the MRC des Collines police, I placed calls to two local people, experts on the trucking of manure. For those who are coming in late to this, see my previous "slippery" stories archived here.

Slippery story: the update

Categories: 

by: 

Kate Aley

On Monday December 4, a serious accident was caused by some kind of slippery fluid being splashed all over the highway in Luskville. Many people commented on the unexpectedly deep puddles, the effort it took to stay on the road and the horrible stink of it. There was so much, a snow plow was called in to strip it off the road. What was that stuff? Where did it come from? I managed to find someone to talk to from the MTQ within two days. But as yet, my attempts to get information about this incident from the MRC des Collines police have been unproductive. 

Warming up for Christmas at the Santa Claus Parade

Categories: 

by: 

Kate Aley

Once more the Quyon Lions' Club Santa Claus Parade, held Saturday December 9, was a great success. Warmly-dressed families lined the streets to enjoy the decorated floats, horses and of course, St. Nick himself. As the Beach Barn is conspicuously absent this year, the parade's normal route was reversed, with participants gathering at the Ste. Marie's Catholic church parking lot and walking down the hill to the intersection with Clarendon. From there, the parade continued to the Onslow Elementary School gym where hot food and drinks were served as kids lined up to speak to Santa about a few important matters.

Pages