Dès 2018, des aînés ayant besoin de transports pour recevoir des soins médicaux seront laissés à eux-mêmes partout au Québec

Catègories: 

Pour la municipalité de Pontiac, cela signifie:

  • 60 utilisateurs touchés

  • 1500 transport par année

Ce sera à l'ordre du jour au prochain conseil municipal.


Cantley, jeudi le 29 juin 2017 – La Table autonome des aînés des Collines est sous le choc face à la décision du Ministère des Transports, de la Mobilité Durable et de l’Électrification des Transports du Québec de ne plus financer les transports effectués par des bénévoles partout au Québec et ce, dès 2018.

Les services de transport collectif sont non seulement une alternative au transport en commun ou au transport par taxi, dans des régions où ces services sont inexistants, mais constituent également un service d’accompagnement personnalisé lors des rendez-vous médicaux. Les bénévoles passent prendre les personnes directement chez elles, les accompagnent à leur rendez-vous et attendent sur place avant de les raccompagner à la maison. Souvent, le bénévole aidera une personne en chaise roulante, ou encore à s’y retrouver dans l’établissement de santé. Cette présence permet également de développer un lien de confiance entre le bénévole et l’accompagné et ainsi favoriser un filet de sécurité autour de certaines personnes vulnérables ou isolées.

En Outaouais rural, quatre Corporations assurent les services de transports collectifs, soit Transcollines, TransporAction Pontiac, le Guichet unique des transports collectif et adapté de la Vallée-de-la-Gatineau et la Corporation des Transports Adapté et Collectif de Papineau. Au total, annuellement, ce seront 40 000 transports qui sont effectués en Outaouais rural. Rappelons également que les services de transports en commun et de taxi sont extrêmement limités, voire inexistants dans les MRC de l’Outaouais, à l'exception des Collines-de-l'Outaouais. Or, malgré la présence de transport en commun sur ce territoire, le transport par bénévoles demeure essentiel pour répondre à des besoins spécifiques.

Dans son plus récent programme d’aide au développement du transport collectif, le Ministère des Transports, de la Mobilité Durable et de l’Électrification des Transports du Québec écrit que « L’année 2017 sera la dernière où il sera permis d’utiliser les aides financières reçues afin de couvrir une partie des frais de déplacement liés au transport effectué par des bénévoles. »1 Dans les faits, cela conduira à la fermeture complète du service pour la plupart des organismes touchés.

Carl Hager, bénévole pour Transport’Action Pontiac et membre du conseil d’administration de la Table autonome des aînés des Collines explique : « Les clients de TransporAction Pontiac ne demeurent pas le long des routes principales de la région (le route 148, dans notre cas). Souvent, ils vivent à plusieurs km des routes principales. Les heures de leurs rendez-vous pour des chirurgies dans les hôpitaux de Gatineau/Ottawa peuvent varier de 6h le matin à tard dans l’après-midi. La plupart de nos clients sont des aînés et ont des problèmes de mobilité, ont de la difficulté à marcher ou ont des conditions de santé difficiles. Les obliger à prendre les transports en commun (même s’ils existaient dans notre région !), ne seraient pas une option viable. De plus, considérant la variété des horaires des rendez-vous, un autobus unique ne serait pas non plus rentable. »

Marie-Pierre Drolet, directrice à la Table autonome des aînés des Collines s’inquiète : « Nous craignons que plusieurs aînés isolés géographiquement soient privés de soins médicaux essentiels, faute de moyen de transport pour s’y rendre. Les conséquences risquent d’être dramatiques ! »

Benoit Legros, responsable de la planification chez Transcollines explique : « À notre avis, cette décision est basée sur deux malentendus. D’abord, l’industrie du taxi craint une compétition déloyale alors qu’en réalité, avec des densités de population si faibles, les compagnies de taxis ne peuvent être viables. La preuve étant le nombre de permis disponibles dont personne ne veut. Le deuxième problème vient de la conception de ce qu’est du transport en commun. Pour nous, le transport par bénévole est une alternative à l’auto solo et constitue par conséquent du transport en commun. On nous dit qu’il doit y avoir une notion de parcours et d’horaire fixe. Tout ça au moment où même les grands services urbains envisagent de redéfinir leur offre de service pour plus de flexibilité. En milieu rural, avec des territoires si peu densément peuplés, il faut être créatif pour briser l’isolement des communautés. »

Par conséquent, la Table autonome des aînés des Collines demande au Ministère des Transports, de la Mobilité Durable et de l’Électrification des Transports du Québec de réviser son programme de financement, afin de tenir compte des réalités rurales et de la clientèle particulièrement vulnérable touchée par la fermeture de ce service.

Pour informations supplémentaires :
Marie-Pierre Drolet
Directrice, Table autonome des aînés des Collines
tabledesaines@gmail.com
(819) 457-9191 poste 241

Carl Hager
Bénévole pour TransporAction Pontiac et
Membre du conseil d’administration de la Table autonome des aînés des Collines
madeleine.hager@sympatico.ca
(819) 458-2991


1 « L’année 2017 sera la dernière où il sera permis d’utiliser les aides financières reçues afin de couvrir une partie des frais de déplacement liés au transport effectué par des bénévoles. »
Ministère des Transports, de la Mobilité Durable et de l’Électrification des Transports du Québec, « Programme d’aide au développement du transport collectif », p.13-15, Consulté sur internet le 28 juin 2017,
https://www.transports.gouv.qc.ca/fr/aide-finan/transport-collectif/Docu...

Nos autres nouvelles / Our other News

Riding in style: massive upgrade to Pontiac bus route

Catégories: 

par: 

Kate Aley

It's smooth and it's quiet with internet access, a 36" flat screen TV and reclining seats and it leaves Allumette Island at 10 minutes to 5 am every day. This is the new coach that runs Route 148 and you can be on it. This week, riders taking the Campeau Bus Line to the city were treated to a brand-new luxury coach, a demonstration vehicle in service before the permanent vehicle becomes available in about a weeks time.

Slipping back: background facts

Catégories: 

par: 

Kate Aley

Welcome back. While I wait for my file on the accident (December 4) to be retrieved by the MRC des Collines police, I placed calls to two local people, experts on the trucking of manure. For those who are coming in late to this, see my previous "slippery" stories archived here.

Slippery story: the update

Catégories: 

par: 

Kate Aley

On Monday December 4, a serious accident was caused by some kind of slippery fluid being splashed all over the highway in Luskville. Many people commented on the unexpectedly deep puddles, the effort it took to stay on the road and the horrible stink of it. There was so much, a snow plow was called in to strip it off the road. What was that stuff? Where did it come from? I managed to find someone to talk to from the MTQ within two days. But as yet, my attempts to get information about this incident from the MRC des Collines police have been unproductive. 

Warming up for Christmas at the Santa Claus Parade

Catégories: 

par: 

Kate Aley

Once more the Quyon Lions' Club Santa Claus Parade, held Saturday December 9, was a great success. Warmly-dressed families lined the streets to enjoy the decorated floats, horses and of course, St. Nick himself. As the Beach Barn is conspicuously absent this year, the parade's normal route was reversed, with participants gathering at the Ste. Marie's Catholic church parking lot and walking down the hill to the intersection with Clarendon. From there, the parade continued to the Onslow Elementary School gym where hot food and drinks were served as kids lined up to speak to Santa about a few important matters.

Slippery sh*t: unidentified effluent causes accident

Catégories: 

par: 

Kate Aley

A serious single-vehicle roll-over was caused early morning on December 4 by a deep slick of some kind of waste matter spilled on Highway 148 near Parker Road in Luskville. Pools of what appeared to be septic waste or liquid animal manure were at least two or three meters in length and possibly 4 cm in depth, according to witnesses.

Christmas House Tour lights up the night

Catégories: 

par: 

Kate Aley

The houses on the Quyon Pastoral Charge Christmas House Tour warmly received 150 visitors this year. Five family homes in Quyon and Luskville were decorated to perfection to the appreciation of all. Above, the Draper homestead in Luskville.

Pages