Lettre ouverte du Maire Roger Larose

Catègories: 

Version francaise (non

éditée) de la lettre

ouverte du Maire

Larose parue dans

le Equity cette

semaine

 

   Comme vous le savez, le conseiller du District 2 (Quyon) a été jugé inhabile à siéger au conseil municipal par un juge de la Cour supérieure du Québec en raison d’infractions à la Loi électorale du Québec.

   J’aimerais faire le point sur cette question afin d’assainir le climat et de m’assurer que, tous ensemble, on garde le cap sur ce qui compte vraiment : améliorer l’administration municipale et les conditions de vie des résidents.

   Il est important de comprendre que ce jugement survient à la suite d’une enquête du Directeur général des élections du Québec. Il est difficile de prétendre qu’il s’agit d’une vendetta politique lorsqu’un juge et une institution chargée de veiller au respect de la Loi électorale s’entendent pour dire que notre système électoral a été bafouée et que l’infraction est assez grave pour être passible d’une pénalité de 4 ans d’inhabilité.

   Par ailleurs, il est nécessaire de préciser le rôle particulier de la Municipalité dans cette affaire. Comme vous le savez sans doute, les municipalités sont chargées d’organiser les scrutins au niveau locale et de veiller au respect des règles. C’est à ce titre que la Municipalité, après avoir reçu un avis d’inéligibilité du DGE, a entrepris une démarche pour faire valider cette décision par un juge.

   Tout comme vous, je déplore le gaspillage de temps et d’énergie causé par l’entêtement de M. McCann à se porter candidat malgré les nombreux avertissements qui lui ont été adressés par le DGE.

   À titre de maire de la municipalité de Pontiac, je déplore que certaines personnes utilisent ce jugement de la Cour supérieure pour attiser de vieux ressentiments et tentent de faire du malheur d’un homme, le malheur de tout un village.

   Monsieur McCann a été l’artisan de son propre malheur. Il doit maintenant faire face aux conséquences de ses actes.

   Il est maintenant temps de tourner la page et de continuer à faire progresser le village et notre municipalité.

   Depuis le début de mon mandat, j’ai lancé plusieurs grands chantiers pour le secteur Quyon. Nous avons notamment :

  • relancé l’étude du projet de développement immobilier Boulet;
  • procédé au premier diagnostic de nos infrastructures d’eau et d’égout afin de nous prévaloir d’un programme visant à moderniser nos conduites;
  • lancer un projet de coopérative d’habitation pour nos ainés;
  • travaillé à assurer la pérennité du terrain de Quyon Ensemble;
  • et nous avons relancé le projet de centre communautaire à Quyon, en nous entendant avec le Quyon Waterfront Revitalization Committee pour présenter un projet répondant mieux à nos besoins et plus susceptible d’être réalisé à court terme.

   Tout ça en 2 ans.

   Tout ça parce que je suis plus intéressé à bâtir notre communauté qu’à courir les photos et les poignées de mains.

   Tout ça parce que je suis présent à temps plein à l’Hôtel-de-Ville pour m’assurer que le développement de notre communauté se fasse de manière équitable pour tous les districts.

   Concitoyens et concitoyennes, ne nous laissons pas distraire. Il y a trop de travail à faire.

Roger Larose

Nos autres nouvelles / Our other News

Kickin' it: Pontiac youth get into soccer

Catégories: 

par: 

Kate Aley

Some might say that young people are glued to their screens all day and all night. But that's harder to say when so many bright young people are running, kicking, playing and laughing in Luskville every Monday evening.
Community soccer classes started up on Tuesday, May 1st at the Luskville Recreational Park. The two- to four year-olds play in the softball field. The older group, aged five and up, play on the soccer field to the north.

How do rural communities comply with Quebec's Organic Strategy?

Catégories: 

par: 

Kevin Brady

Current Situation:

The Québec residual materials management strategy includes a progressive reduction and an eventual a 'ban' of organic material from municipal landfills by 2020. Municipalities that comply with the policy are eligible for funding to help offset the costs. As with the Municipality of Pontiac, many municipalities have chosen to pass resolutions to initiate door-to-door collection, with costs paid for by the residents.

Get ready, get set, get out: disaster preparedness in a bag

Catégories: 

par: 

Kate Aley

Remember this?

As the Pontiac watches epic levels of flooding in both New Brunswick and B.C. and considers our own possible return to inundation, it's time to let paranoia rear its helpful head and get ready to get out of the house. The concept behind having a so-called Go Bag is to have ready everything you might need to survive, out-of-doors, for about 72 hours... until help arrives or the zombies get you.

Salon Chez Hélène celebrates 40 years in business

Catégories: 

par: 

Kate Aley

Hélène Belisle, owner of Salon Chez Hélène in Luskville, summarizes her work career as “forty years of doing what I like.”

Born and raised in Luskville, Belisle trained and gained work experience in Hull before opening her own salon in her home in 1978. However, her experience in hairdressing dates back to her childhood.

Pontiac Community Players put on fundraising play

Catégories: 

par: 

Kate Aley

A hilarious one-hour play called Maid to Order was presented in Shawville April 13 and 14 by local theatre troupe, the Pontiac Community Players (PCP). Sold-out on both evenings, the profits will go towards the Pontiac High School restoration project to update lighting, sound and add a 20-foot electronic screen to be used for both school and community movie screenings. Further improvements to seating and ventilation are planned.

Above, hapless police officers Craig Young (left) and Neil MacIntosh (right) ask the slightly-shady Charles Cambin (Richard Armitage) to explain himself.

Another community hub lost: Depanneur Poirier closes down

Catégories: 

par: 

Kate Aley

Depanneur Poirier, at the intersection of the highway and Ch. des Pères-Dominicains, has closed. The last day of business was Thursday 22 but the owners, Janet and Jack Deschenes have been emptying shelves for weeks.

Bunny fun: Luskville playgroup celebrates Easter

Catégories: 

par: 

Kate Aley

Spring is here we're told, but it's still so gray and cold outside. Where can you take your under 5's when you have exhausted all the DVD options? To the free playgroup in Luskville, of course.

Above from left, Comité 0-5 animator Lisa Corrigan with personal friend Helga the rabbit and an ardent admirer at the Luskville playgroup's Easter event.

Pages